Aller au contenu principal
De l'irrévérence en télévision

De l'irrévérence en télévision

Publié le 02.04.2019

Légende : Olivier Barrot

Crédits : Didier Allard

L'INA présente "De l'irrévérence en télévision", un cycle de 4 soirées animées par Olivier Barrot au Cinéma Etoile Saint-Germain-des-Prés.

Insolences !

Place à l’insolence pour débuter ce cycle ! Et savourer les impertinences que la télévision s’est parfois autorisée, provoquant les grands de ce monde ou titillant le « Français de la rue ». « Politique », « Mœurs », « Insolite », « l'esprit-Canal » une soirée rythmée en 4 temps pour tourbillonner dans les contrées de l’insolence, avec des images d’archives de tout poil venues de La Boîte à sel ou de la Nuit des Molières, du Petit Rapporteur ou de Palace, des Raisins verts ou des Shadoks, sans oublier les grandes heures de l’« esprit Canal »… 9 octobre 2018 

En compagnie de :

  • Jean-Michel Ribes, directeur du Théâtre du Rond-Point des Champs Elysées, mais aussi acteur, dramaturge metteur en scène, réalisateur… revendiquant la fantaisie subversive
  • Bruno Gaccio, humoriste, scénariste et producteur de télévision qui a formé puis dirigé l'équipe des rédacteurs des "Guignols de l'Info" sur Canal +
  • René Bonnell, fondateur du Studio Canal +, créateur et directeur de la politique cinéma de Canal+
  • Pierre Leroux, chercheur au centre de Recherche sur l’action politique en Europe (CNRS/Rennes) et professeur d’université,
  • Pascal Ory, historien et professeur d’université

Sport : excès et passion

Comme toute activité humaine susceptible de se muer en spectacle, le sport suscite les passions et leurs excès, le chauvinisme étroit, le nationalisme obtus, mais aussi l’émerveillement et la beauté. D’abord passe-temps élitaire, il est devenu profession rémunérée, ce qui ne retire rien à l’amour qu’on lui porte partout : n’a-t-il pas, grâce à la télévision, supplanté le cinéma comme loisir universel ? 7 février 2019

En compagnie de :

  • Maryse EWANJÉ ÉPÉE, athlète, consultante radio-tv et auteure,
  • Philippe BRUNEL, journaliste à l’Équipe et écrivain,
  • Chrystelle BONNET, journaliste à l’Équipe Magazine
  • Fabien ARCHAMBAULT, maître de conférences en Histoire contemporaine à l’Université de Limoges.

Jean-Loup Dabadie le "Mélancomique"

Une soirée dédiée à ce magicien du verbe, pour éclairer les multiples facettes de son talent d'auteur qui s'est déployé à travers la chanson, le cinéma, le théâtre ou la télévision. Et c'est avec le sourire et la malice de celui qui ne déteste pas l'irrévérence que Dabadie, élu à l'Académie française, est devenu un classique de notre époque. 18 mars 2019

Jean-Loup Dabadie : le mélancomique
2019 - 01:02 - vidéo

Dans le cadre du cycle "De l'irrévérence en télévision", animé par Olivier Barrot, la séance propose une rencontre avec Jean-Loup Dabadie. Rendez-vous au cinéma Etoile Saint-Germain !

Trois pionnières de la télévision

Trois femmes productrices, trois femmes modernes et formidablement novatrices : Daisy de Galard invente "Dim Dam Dom", magazine branché avant l'heure qui associe la mode, la mise en page, l'innovation plastique, et réunit metteurs en scène de cinéma et maquettistes, tous imaginatifs. Denise Glaser fixe avec "Discorama" le modèle de la conversation intimiste, et s'autorise même des silences devenus légendaires. Elle a reçu - et lancé - tous les interprètes de la chanson française. Eliane Victor collabore au mythique "Cinq colonnes à la une" avant de produire "Les femmes aussi", une date et une référence dans la conscience et l'identité féminines, portées par des réalisateurs éminents, Bluwal, Krier... 2 avril 2019

En compagnie de :

  • Marcel Bluwal, cinéaste
  • Sophie Fontanel, journaliste
  • Esther Hoffenberg, réalisatrice
  • Colombe Schneck, romancière.

Actualités

Les actualités de l'INA

L’INA célèbre la «République électronique» au Trianon à Paris
L'INA dévoile la plus large étude jamais réalisée sur la diffusion du documentaire à la télévision
À quoi ressemblaient les campagnes françaises dans les années 60
Sur Youtube, Mireille Dumas retrouve ses anciens témoins
«Madame est servie», la série qui a inversé les rôles, à voir sur madelen
Festival Présences 2024
Vous savez comment on avortait lorsque c'était interdit : l'INA lance un appel à témoins
Regardez les années 70 en version originale avec la chaîne INA 70
Julie Dachez : «Les médias contribuent à véhiculer cette image de l'autisme comme tare»
«S.P.A.M.», la série qui aide les enseignants et les élèves à décrypter les médias et l’information
Serge Viallet : «Nous sommes des archéologues de l’image»
À la recherche du tombeau perdu de Néfertiti
«Ginette Kolinka : nous n’étions rien», une nouvelle série du podcast «Mémoires de la Shoah»
Hommage à Pierre Richard au festival Au-delà de l’écran de Vincennes
L'INA lance Ardivision, sa première Fast TV
«Duels d’Histoire» : donner aux femmes leur juste place dans l'Histoire
«Le film "Shoah" ne répond pas à la question du pourquoi ?»
Les mots de Georges Kiejman sur la Shoah : «Pardon d’avoir survécu»
«L’étude des oasis nous apporte des solutions pour faire face au réchauffement climatique»
Johnny Hallyday : décryptage d’un symbole de la culture populaire et du patrimoine français
«Le rap a gagné la guerre en devenant la musique populaire par excellence»
Serge Viallet : «Nous sommes des archéologues de l’image»
La République électronique de Dombrance
Le féminisme en ligne est-il un néo-féminisme ?
Léa Veinstein : «Le témoignage de Simone Veil est un combat»