Aller au contenu principal
La Déclaration des droits de l'homme et du citoyen exposée aux Archives nationales

La Déclaration des droits de l'homme et du citoyen exposée aux Archives nationales

Exposition

Les Archives nationales inaugurent un nouveau cycle, "Les Essentiels", en commençant avec ce texte fondateur de l'histoire contemporaine. Les visiteurs pourront ainsi voir la plaque de bronze sur laquelle elle a été gravée. En partenariat avec l'INA.

   Du 15 Septembre 2021 au 03 Janvier 2022
Crédits : ARCHIVES NATIONALES
Date Du 15 Septembre 2021 au 03 Janvier 2022 Horaires détaillés
Infos Entrée libre et gratuite
Accessibilité : Handicap auditif
Télécharger la brochure
Inscription

Adoptée le 26 août 1789 et placée en préambule de la Constitution de 1791, la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen est née des discussions de l'Assemblée constituante. Profondément lié au contexte révolutionnaire, ce texte fondateur abolit l'Ancien régime et pose les bases de la société française et des différents régimes politiques qui se succèdent. Universel, il connait un retentissement international et s'impose définitivement à la postérité.

La Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 est inscrite en 2003 par l'Unesco au Registre « Mémoire du monde » qui recense le patrimoine documentaire présentant un intérêt international et une valeur universelle exceptionnelle.

Des textes emblématiques de l'Histoire de France, comme la Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen ou le décret d'abolition de l'esclavage, vont être exposés au public à partir du 15 septembre, a annoncé le ministère de la Culture. C'est la ministre de la Culture Roselyne Bachelot qui a inauguré le cycle "Les Essentiels", qui permet au public d'avoir un accès - gratuit - à des documents fondateurs. La collection fait partie des Archives nationales qui conservent des millions de documents de l'Etat depuis le VIIe siècle.

Tous les trois mois, un de ces textes emblématiques sera donc exposé à l'Hôtel de Soubise, dans le 4e arrondissement de Paris, en partenariat avec France Culture et l'Institut national de l'audiovisuel (INA). Le cycle commence donc mercredi avec la Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen de 1789, inscrite par l'Unesco au Registre "Mémoire du monde" et qui sera exposée jusqu'au 3 janvier 2022 aux côtés de la Constitution de 1791, dont elle forme le préambule.

Les visiteurs pourront ainsi voir la plaque de bronze sur laquelle elle a été gravée. La plaque avait été ensuite mise dans un coffre en bois encastré dans une des pierres de la colonne de la Liberté, mais le coffre fut ensuite abîmé, en 1793, à la suite d'un décret après le changement de régime de septembre 1792.

Au printemps sera exposé le décret d'abolition de l'esclavage de 1848, puis ce sera au tour au public de choisir, en ligne ou sur place, à partir d'une liste indicative qu'ils peuvent compléter. Parmi les textes qui pourraient être choisis figurent le procès des Templiers en 1307, l'Edit de Nantes de 1598, la loi de séparation des Eglises et de l'Etat de 1905, l'ordonnance instituant le droit de vote des femmes en 1944 ou encore la loi portant abolition de la peine de mort en 1981.