Aller au contenu principal
Romy Schneider, la femme moderne

Romy Schneider, la femme moderne

Exposition

40 ans après sa disparition en mars 1982, l’INA s’associe à la Cinémathèque française pour rendre hommage à Romy Schneider à travers une grande exposition qui retrace le parcours de l’icône du cinéma, ses rôles et sa vie intime. Symbole de la femme libre, l’actrice connut un itinéraire romanesque à la fin tragique.

   Du 16 Mars au 31 Juillet 2022

L'actrice Romy Schneider interviewée dans l'émission «Reflets de Cannes» . Crédits : Jean-Claude Pierdet – 1962 - © INA

Date Du 16 Mars au 31 Juillet 2022 Horaires détaillés
Lieu La Cinémathèque Française
51, rue de Bercy
75012 Paris
Voir sur un plan
Inscription

« En réalité, j’étais simplement en avance sur mon temps. À une époque où il n’était encore nulle part question de libération de la femme, j’ai entrepris ma propre libération. J’ai forgé moi-même mon destin, et je ne le regrette pas. »

Moi, Romy : Le journal de Romy Schneider, Éditions Michel Lafon, 1989

Luchino Visconti, Henri-Georges Clouzot, Alain Cavalier, Orson Welles, Claude Sautet, Bertrand Tavernier, Romy Schneider a tourné avec les plus grands. Bien loin de la jeune femme sage incarnée dans Sissi, elle a su marquer l’histoire du cinéma en sortant des sentiers battus. Femme libre, elle a su s’émanciper tout au long de sa carrière de son étiquette de beauté charismatique. Un parcours qui n’est pas sans rappeler celui d’une autre icône, Marylin Monroe, décédée elle aussi dans des circonstances tragiques.

Bien loin des images d’Epinal, c’est le portrait d’une actrice caméléon, rayonnante et engagée que propose la Cinémathèque française dans une exposition sobrement intitulée « Romy Schneider » . Du 16 mars au 31 juillet 2022, les visiteurs pourront ainsi découvrir une femme pleine d’audace à travers ses rôles, ses interviews, mais aussi ses écrits intimes.

Pour l’occasion, l’INA s’associe à l’exposition en proposant plusieurs extraits issus de ses fonds d’archives ainsi qu’une sélection dédiée disponible sur madelen, la plateforme de streaming de l’INA.