Aller au contenu principal
Qui était Monique Olivier, l’ex-femme de Michel Fourniret ?

Qui était Monique Olivier, l’ex-femme de Michel Fourniret ?

Depuis le 28 novembre, l’ex-femme de Michel Fourniret comparaît devant la Cour d’assises de Nanterre. Elle est accusée de complicité dans trois meurtres dont celui d’Estelle Mouzin. Tantôt femme soumise de Michel Fourniret, tantôt instigatrice, il a toujours été difficile de lui établir une personnalité. Alors, qui était Monique Olivier ?

Par Jérémie Gapin - Publié le 28.11.2023 - Mis à jour le 15.12.2023
qui était Monique Olivier ? - 2023 - 03:04 - vidéo
 

« Une autre affaire qui fait froid dans le dos. » 30 juin 2004 : la France découvre l’affaire Michel Fourniret. « Un délinquant sexuel déjà condamné, dénoncé cette semaine par sa femme. Elle l’accuse de 9 meurtres. Il en reconnaît six, pour l’instant. » Sa femme, c’est elle. Monique Olivier. Elle a été sa complice pendant 17 ans.

Qui est-elle ? Quel rôle a-t-elle joué dans les enlèvements, les viols et les meurtres commis par l’ogre des Ardennes de 1987 à 2003 ? Est-elle une épouse manipulée, ou au contraire une complice assumée ? La question est posée par les journalistes. Yves Charpenel, alors procureur de la Cour d’appel de Reims, tentait d’y répondre : « C'est troublant. C’est un cas qu’on ne voit pas souvent. C’est tout à la fois. C’est quelqu’un qui a peur. C’est quelqu’un de soumis. Et c’est manifestement quelqu’un d’actif qui participe aux crimes les plus atroces. »

Les journalistes essaient d’établir un profil. Ils veulent résoudre l’énigme Monique Olivier. Pour ça, ils interrogent ses anciens voisins. Et voici ce qu’ils disent : « Aujourd'hui, on l’a défini comme quelqu’un de manipulée, écrasée par la personnalité de son mari. Vous y croyez ? » Réponse de ses anciens voisins : « Oui, elle était fortement passive. Elle ne s’engageait pas dans une conversation. C’était toujours lui qui répondait pour elle. »

Perpétuité

Pendant l’enquête, elle se pose encore et toujours en victime de Michel Fourniret. Mais l'appât, celle qui attirait les jeunes filles, c’est elle. 22 mars 2008, le procès approche. Monique Olivier reste mutique. Après deux mois de procès, le verdict tombe : perpétuité pour les deux accusés. Incompressible pour lui, avec une mesure de sûreté de 28 ans pour elle. Pendant plusieurs années, Monique Olivier ne fait plus parler d’elle jusqu'au 27 novembre 2019.

Monique Olivier accuse Michel Fourniret d’avoir enlevé, violée et tuée Estelle Mouzin, disparue en 2003. Une nouvelle fois, elle parle peu, distille des informations au compte-goutte. Un profil de manipulatrice selon l’avocat du père d’Estelle Mouzin. « Monique Olivier a avoué avoir été présente dans la maison où a été séquestrée Estelle. Elle met du temps à avouer, car elle a du mal à avouer sa participation. Elle préfère se poser comme la pauvre femme peureuse de Michel Fourniret. Pour nous, ce sont des meurtriers à quatre mains. »

4 ans plus tard, en 2023, nouveau procès pour Monique Olivier. Elle comparaît devant la cour d’assises de Nanterre. Elle est accusée de complicité dans trois crimes, dont celui d’Estelle Mouzin. Lors de ce procès, elle sera seule, car Michel Fourniret est mort en 2021.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.